Après l'accouchement : le suivi médical après une prééclampsie

La prééclampsie peut encore apparaitre immédiatement après l’accouchement. C’est pourquoi la tension artérielle doit être aussi surveillée dans les jours qui suivent la naissance.

Même si les symptômes de la pré-éclampsie disparaissent le plus souvent dans les semaines qui suivent l’accouchement, il est néanmoins nécessaire de vérifier la normalisation de votre tension artérielle lors de vos rendez-vous médicaux ou du suivi par une sage-femme à domicile.

Si la tension artérielle reste élevée trois mois après l'accouchement, cela signifie que vous développez une hypertension chronique qui doit être prise en charge par votre médecin traitant qui, si besoin, vous orientera vers un spécialiste (cardiologue, néphrologue,…). Il est recommandé de préférer une contraception sans oestrogène en cas d’hypertension artérielle non stabilisée par un traitement approprié.

Environ 3 à 6 mois après votre accouchement, il est conseillé de faire une consultation d’information et d’annonce, pour faire le point sur ce qui s’est passé, physiquement et psychologiquement. Le but est d’expliquer le lien entre hypertension durant la grossesse et le risque cardio-vasculaire et rénal, et d’insister sur l’importance d’un suivi médical coordonné et pluridisciplinaire (généraliste, gynécologue, voire cardiologue ou néphrologue) pour mettre en place des mesures de prévention ciblées sur l’hygiène de vie et le contrôle des facteurs de risque cardio-vasculaires et rénaux.

Lors de cette consultation, n’hésitez pas à poser vos questions, que ce soit sur un désir de future grossesse, ou sur la manière d' envisager un suivi de votre risque cardio-vasculaire à plus long-terme (avec quel médecin, à quel fréquence...).

Si vous avez besoin de soutien psychologique, votre médecin peut vous référer à un(e) psychologue de son réseau. N'hésitez pas à venir nous parler sur notre page Facebook ou Instagram, ou sur le forum "Echanges bienveillants sur la prééclampsie".

Pour les mamans qui ont été confrontées à la perte de leur bébé, et qui ont besoin d'en parler et de se faire aider, une association de bénévoles est là pour vous proposer un accompagnement individuel ou un groupe de parole: plus d'information sur www.agapa.fr.

Sur Paris, un groupe de parole pour les mamans existe à l'Institut de Puériculture, 26 boulevard Brune, 75014, tous les jeudis à 12h15 (renseignements au 01 45 65 64 80). Pour les papas, un groupe existe à l'Espace Parentèle de l'hôpital Trousseau (26 avenue du Dr Arnold Netter, 75012), les mardis pairs du mois à 9h (inscription sur mardis.peres@gmail.com).

© 2018 Grossesse Santé contre la pré-éclampsie