La pré-éclampsie parlons-en ! (Sanja)

15 janvier 2021


Nous partageons aujourd’hui un témoignage un peu différent de d’habitude, plutôt une sorte de « rappel ».

Nous sommes malheureusement nombreuses à nous être retrouvées délaissées, incomprises, prises de haut et j’en passe, pendant cette épreuve traumatisante qu’est la pré-éclampsie. Certaines ont eu la « chance » d’être prises en charge à temps une fois qu’une « bonne âme » a bien voulu les écouter.

D’autres mamans ont subi un retard de diagnostic qui a entraîné la perte de leur bébé et/ou des séquelles pour elles.

Des bébés guerriers sont nés avec une prématurité plus ou moins importante entraînant des semaines, des mois d’hospitalisation avec des hauts, des bas, en passant des pleurs aux joies, au lieu d’être dans leur cocon à la maison… Des moments de bonheur volés que nous ne pourrons jamais rattrapés…


Alors nous ne le répèterons jamais assez, mais pendant la grossesse, faites-vous confiance, n’ayez pas honte ou peur d’insister si vous sentez que quelque chose ne va pas ! C’est ensemble que nous aiderons à améliorer la prévention et une meilleure information auprès des mamans, mais aussi auprès des professionnels de santé.


« La pré-éclampsie durant la grossesse, qu’est-ce que c’est ?

Une pathologie de grossesse connue, mais peu (qui connaît, franchement ?).

Là est le point.

Où est la communication, la prévention mais surtout un diagnostic à temps ?

Même les meilleurs instituts, hôpitaux, cliniques, médecins de ville peuvent passer à côté.


Aujourd’hui j’ai envie de partager mon expérience, pour la faire connaître, parce qu’elle met en jeu un pronostic vital au passage.

Allez, même que c’est la deuxième cause des décès maternels.


Vous me direz, on peut mourir en traversant la rue, il est nul ton post.

Je répondrais qu’il n’est pas normal, qu’une future maman ne soit pas suivie correctement par la médecine pendant à peine 9 mois. Les moyens sont là.


Je n’en ferais pas une généralité mais malheureusement certaines femmes enceintes, deviennent les victimes de médecins qui ne nous écoutent plus, qui ne savent plus démêler le faux du vrai.

Je n’ai pas été écoutée.


Alors écoutez-vous, écoutez votre corps !

Tenez tête à la légèreté des médecins rencontrés et demandez des examens complémentaires !

Ça vous sauvera peut-être la vie !

Je suis une maman qui s’est auto diagnostiquée à 35 SA.

Le soir même, j’ai été prise de forts, très forts maux de tête, je disais vouloir mourir à mon fiancé.

Nous voilà aux urgences, je subis une césarienne d’urgence car "Gabrielle avait besoin de sa maman. " Résultat : pré-éclampsie sévère.

Heureusement ma guerrière était en pleine forme !!


À mon (ex) gygy, à ma généraliste, au médecin du travail, à la sage-femme : "Merci pour RIEN. "

À l’équipe de l’intervention en urgence : "MERCI de m’avoir sauvé la vie ! " »


#laPreeclampsieParlonsEn


#preeclampsie #hellpsyndrome #prema #bebepremature #neonat #maman #bebepoidsplume #accouchementenurgence #cesariennedurgence #cesarienne #superbebe #monpostpartum #mamanwarrior #mamanetbebe #grossessearisque #complicationsgrossesse #grossessecompliquée #proteinurie #hypertensiongrossesse #deuilperinatal #traumatisme #accouchementtraumatisant #grossessesante #temoignage #histoirevraie #truestory #reallife #vraievie #premature



0 commentaire