Témoignage sur la prééclampsie post-partum

"Je vous raconte mon vécu car la pré-éclampsie post accouchement existe et peu de gens en parlent.

J'apprends que je suis enceinte au mois de juin. En octobre, j'apprends que j'ai des proteines dans les urines et la sage femme vient à la maison 2 fois par semaine. Au fil du temps, ma protéinurie augmente mais la tension est normale. En décembre, j atteins les 5 grammes. Ma gynécologue demande l avis à un nephrologue qui lui dit que si ça dépasse les 5 grammes il faut déclencher. Du coup ça redescend un peu puis ça remonte... Le stress de faire une pré eclampsie est là.

Mi février ma gynécologue me dit qu'elle part en vacances alors que je devais être à 41 semaines la semaine d après. Je lui demande qu'elle me déclenche car la tension est limitée et ma proteinurie à 5. Le lendemain on me declenche. 22h16 j'accouche, ma tension est limite et toujours de la proteinurie. Mais je me me dis que ça y est, je ne risque plus rien. On est mercredi. Samedi ils me font sortir en avance car plus de place en maternité. Tension limite et proteinurie toujours présente. Mais j'eu en ai tout le long de ma grossesse donc c'est normal.

Le dimanche la sage femme passe la tension limite mais ça va. Je commence à avoir mal aux cervicales et aux épaules. Au fil des jours cette douleur s'intensifie. Une horreur. Mon chéri me masse, je me dis que ce n'est rien, c'est dû à l'accouchement. Puis je gonfle. Je me dis j'ai gonflé pendant ma grossesse donc c'est normal et vu la fatigue... Puis mercredi, la sage femme fait la 2 eme visite là j'ai 21.10 de tension . Elle me la prend plusieurs fois. Toujours pareil. Elle me demande d'appeler mon médecin traitant celui ci m'envoie directement aux urgences. L étudiante en médecine me dit à 21 vous ne devriez pas être debout. Au final elle me donne un hypo tenseur et je signe une décharge pour rentrer auprès de ma fille.

Mais 2h après ma tension est remontée de plus belle. Je reviens aux urgences du coup je suis hospitalisée. Sans ma fille . Le premier soir un mal de tête à en mourir. J'ai cru qu'elle allait exploser. J'ai uriné 4.5 l en 24h . J'avais 10 grammes de proteunurie. Impossible de stabiliser ma tension plus les jours passent et moins j'arrive a marcher. Mon cheri est obligé de me tenir pour que je reste debout. Je suis loin de ma fille. Horrible. Je vois mon cheri épuisé et mon état s'aggrave de jour en jour: on me parle de me transférer dans un hôpital plus grand car ils ne peuvent plus rien faire pour moi. On me parle de maladie auto immune. Le lupus . Que je devais avoir une maladie sous jacente. Que j'ai besoin d une greffe de reins. Je prends peur, je panique, je suis à bout de force et ma fille me manque.

Je suis transférée dans ce grand hôpital. On me donne un autre hypertenseur, ma tension baisse, et ma proteunurie aussi du coup . Et là le matin il annule la biopsie des reins et me pose un mot sur cette maladie : la pré eclampsie post accouchement.

Quoi? Comment est ce possible? On ne m'en a jamais parlé !!!! Ils me disent que c'est rare mais ça arrive. Le corps croit que le placenta est encore là. Et le corps a accumulé trop de déchets. Pourquoi on m a pas declenche plus tôt alors? Si j'avais pas demandé le déclenchement comment ça serait passé avec ma fille? On me donne 3 traitements hypo tenseur et je rentre chez moi. Je retrouve enfin ma fille et mon cheri. L'impression d avoir perdu ma place de maman. D'avoir loupé des choses. Au fil du temps je remonte la pente mais au début je ne pouvais même pas garder ma fille seule car épuisée au plus au point et je faisais des malaises. J'ai accouché fin février j'ai pu aller mieux mi juin. En septembre, j'ai pu arrêter tout traitement hypotenseur et ma tension est stable et n'est pas remontée. La proteunurie a mis 3 mois pour disparaître et la tension 6 mois . J'ai toujours cette peur au ventre qu'elle remonte, que ça recommence . Même si je sais maintenant que ça peut arriver jusqu'à 9 semaines après accouchement. Pourquoi personne n en parle? Pourquoi des personnes du service maternité (même gynécologue ) ne sont pas au courant . Je trouve qu'on est mal informée. Pour ma part l'accouchement, c'était le remède mais en fait c'est strictement faux. Si je l'avais su je me serais surveillée et j'aurais fais plus attention aux signes ...

Je voulais remercier toutes les personnes qui m ont soutenue car dans ces moments là c'est important. ❤ et j'espère que ça aidera."

#preeclampsie #eclampsie #hellpsyndrome #prema #grossesse #grossessesante #mumsupportingmums

© 2018 Grossesse Santé contre la pré-éclampsie