Témoignage sur la prééclampsie : la grossesse d'après

« Je vous écris à la veille de l'anniversaire de ma fille pour donner de l'espoir à toutes les mamans ayant traversé une prééclampsie.

Il y a 6 ans, le 15 juillet, enceinte de 31+5 SA, j'ai comme l'impression que quelque chose ne va pas et que je dois aller faire mes analyses. Direction le laboratoire dès le matin. J'attends patiemment 18h pour aller voir les résultats et là, le verdict tombe : les protéines sont à 4g... Mon gynéco m'appelle dans les 5 minutes, nous devons aller à la maternité, quelque chose ne va pas. Moi qui jusque-là n'ai eu aucun symptômes, les œdèmes sur tout le corps arrivent et la tension monte en permanence malgré les traitements. Pas le choix, transfert dans une maternité de niveau 2, celle de niveau 1 refuse de nous prendre tout de suite faute de place... Injection de corticoïdes pour les poumons et on surveille les résultats.

Le 18 juillet à 11h, la décision est prise. La césarienne est prévue pour cette après-midi à 32 SA tout pile. Ma fille est née à 1kg505, s'en est suivi 1 mois d'hospitalisation en néonat pour elle et un retour à la maison pour moi.

Aujourd'hui tout va bien pour elle, pas de problème de santé ou de développement. Tout va bien pour nous deux. S'est posée ensuite la question d'avoir un deuxième enfant et au fond de moi je préférerais ne pas être enceinte à nouveau de peur de revivre cette épreuve. Mon gynéco a su à chaque contrôle me rassurer sur une future grossesse. Il y a 1 an, nous voilà lancés. Je suis enceinte de bébé 2. Une grossesse complètement différente dès le début. Tout se passe bien, prise d'aspegic dès 12 SA, puis à 6 mois de grossesse je suis arrêtée pour monito et prise de tension 2 fois par semaine à la maison par une sage-femme jusqu'à la naissance.

Tout s'est bien passé et ma fille est née le 26 mars dernier en plein confinement le lendemain de son terme. Un merveilleux accouchement par voie basse qui s'est déroulé parfaitement ! Je n'aurai pas rêvé mieux comme grossesse même si je l'avoue, j'ai eu tout le long la crainte de récidiver. Je suis heureuse de fêter ce 6ème anniversaire à 4 ! »

#laPreeclampsieParlonsEn

#preeclampsie #hellpsyndrome #prema #bebepremature #neonat #maman #bebepoidsplume #accouchementenurgence #cesariennedurgence #cesarienne #superbebe #monpostpartum #mamanwarrior #mamanetbebe #grossessearisque #complicationsgrossesse #grossessecompliquée #proteinurie #hypertensiongrossesse #deuilperinatal #traumatisme #accouchementtraumatisant #grossessesante #temoignage #histoirevraie #truestory #reallife #vraievie #premature #grossessedapres


© 2018 Grossesse Santé contre la pré-éclampsie