Les symptômes de la prééclampsie : l'hypertension

L'hypertension artérielle pendant la grossesse est l'un des plus grands signaux d’alerte de la prééclampsie. Et même si elle n’annonce pas forcément une prééclampsie, il faut toujours y faire attention.

 

L'hypertension artérielle est traditionnellement définie comme une pression artérielle supérieure ou égale à  140/90 mmHg  à deux occasions séparées d'un intervalle de temps.

Ce que vous pouvez faire :

  • Il serait préférable que vous connaissiez votre tension artérielle avant la grossesse.

  • Demandez "Quelle est ma tension artérielle ?" lors de chaque visite prénatale avec le médecin qui vous suit.

  • Si vous êtes considérée par votre médecin comme faisant partie d’une population à risque (voir chapitre « Quelles femmes ont plus de risques de développer une pré-éclampsie ? »), votre médecin peut vous conseiller, de tenir un journal de votre tension artérielle, prise à la même heure et dans la même position. Partagez votre journal avec votre médecin à chaque visite et informez-le immédiatement si vous mesurez une augmentation significative entre les visites.

  • Sachez prendre votre tension artérielle de temps en temps si vous devez le faire: La tension artérielle doit être mesurée au bras (éviter le poignet), en position assise ou semi-allongée, après au moins 5 minutes de repos. Le tensiomètre mesure deux paramètres, la pression artérielle systolique (chiffre le plus élevé) et la pression artérielle diastolique (chiffre le plus bas). La tension artérielle est exprimée en mm de mercure (mmHg).   A la maison, l’hypertension artérielle est traditionnellement définie comme une pression artérielle supérieure ou égale à  135/85 mmHg  à deux occasions séparées d'un intervalle de temps.

© 2018 Grossesse Santé contre la pré-éclampsie